Clef d'identification visuelle des roches

par Pierre Bédard 2014

Calcaire n. m. (anglais : limestone)

ROCHE SÉDIMENTAIRE CHIMIQUE

Le calcaire est une roche grise, matte, effervescente avec HCl, quelquefois massive, souvent stratifiée, et contenant fréquemment des fossiles. Le calcaire peut être fissile lorsqu'il est formé de lits carbonatés qui alternent avec des lits argileux.

Le calcaire est principalement formé par précipitation de minéraux carbonatés (principalement la calcite, mais peut inclure dolomite, aragonite et sidérite) dans un environnement marin tropical d'eau peu profonde. La précipitation de CaCO3 a deux causes principales, l'une physico-chimique lié à l'équilibre bicarbonates-carbonates et le CO2 dissous dans l'eau de mer et l'autre biochimique. les mollusques et les coraux qui forment leurs coquilles. La précipitation du carbonate s'accompagne d'une sédimentation argileuse plus ou moins importante et le mélange qui formera la roche peut avoir toutes les compositions intermédiaires entre celle de la calcite pure et de l'argile pure.

Classification des calcaires (en préparation)

 

Lumachelle : roches sédimentaire carbonatée principalement composés de fossiles faiblement cimentés.

Calcaire oolithique: calcaire formé de sphérule de 0,5-2 mm en calcite et d'aragonite. Les sphérules >2mm se nomment pisolithes.

Confusion possible: La réactivité avec HCl, et la faible dureté sont des caractères distinctifs des roches calcaires.


photo 1
Calcaire fossilifère silurien contenant une variétés de brachyopodes.

Provenance : île Anticosti, Québec, collection personnelle.


photo 2
Calcaire fossilifère ordovicien contenant des c├ęphalopodes (coquillages spiralés).


Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal.

photo 3
Affleurement de calcaire de la formation Tétraultville, sur le flanc Est du mont Royal. Les roches du Tétraultville se caractérise par une alternance de lits de calcaire gris pâle et de shale noir qui représente la formation la plus jeune des calcaires du groupe de Trenton.

Provenance : mont Royal, Montréal, Québec, collection personnelle.

photo 4
Gros plan du calcaire de la formation Tétraultville de la photo 3. Les couches gris pâle montre la couleur du calcaire altéré tandis que les couches gris foncé sont en shale. Au centre gauche de la photo, un éclat montre la couleur gris foncé du calcaire non altéré.

Provenance : mont Royal, Montréal, Québec, collection personnelle.

photo 5
Entrée de la caverne de la rivière Patate. C'est la solubilité du calcaire qui permet à l'eau souterraine d'y creuser des conduits qui deviennent des cavernes lorsque niveau de l'eau s'eat abaissé.

Provenance : île Anticosti, Québec, collection personnelle.


photo 6
Calcaire oolithique blanc, s'altérant en brun.


Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal


photo 6
Calcaire oolithique. Les oolithes blanches sont formées de calcite presque pure.

Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal

photo 6
Calcaire oolithique ferrugineux. Les oolithes sont cimentés par de la calcite et de l'hématite qui donne la couleur rouge à cette roche.

Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal