Clef d'identification visuelle des roches

par Pierre Bédard 2011

Pélite

Pélite n. f. (anglais : mudstone)

ROCHE SÉDIMENTAIRE DÉTRITIQUE

Au sens originel, la pélite est une roche finement détritique, argileuse et faisant pâte avec l'eau. Ce terme, très utilisé, désigne maintenant toute roche sédimentaire, détritique à grain très fin. (Foucault et Raoult - Dictionnaire de géologie). Le mot pélite désigne, ici, toute roche sédimentaire à grain fin, uniforme ou stratifiée, fissile ou massive.

La pélite montre des surfaces mattes et sans reflet sur ses cassures fraîches et sa couleur peut être de différentes teintes de gris, rougeâtre, verdâtre ou jaunâtre. La pélite est une roche tendre, facile à rayer et pouvant contenir des fossiles. On emploie le terme anglais "shale" pour nommer les pélites se débitant en fines couches sédimentaires, le shale est donc une pélite feuilletée.

Les pélites proviennent de la diagenèse des boues qui s'accumulent au fond des océans. Elles sont parfois calcareuses.

En France, le shale est quelquefois appelé "schiste argileux". C'est probablement cette appellation inappropriée qui a fait revenir le mot "schiste" au Québec pour désigner nos shales gaziers. Nous préférons utiliser le mot "schiste" pour désigner des roches vraiment schisteuses, ce qui exclues les roches sédimentaires comme les pélites feuilletées (shales). Il n'y a pas de traduction française pour le mot shale dans la littérature géologique, c'est ce qui justifie l'utilisation de ce mot en français.


TABLEAU DE CLASSIFICATION DES PÉLITES

d'après la classification de Blatt (1980)*
(les noms en italiques sont des traductions suggérées)


PROPORTION SILT- ARGILE

ROCHE FISSILE
(SHALE)
ROCHE NON FISSILE
(STONE)
SILT >66%
SILT-SHALE

SILTSTONE
(Siltite)

33%< SILT <66%
MUD-SHALE
MUDSTONE
(Pélite?)
ARGILE >66%
CLAY-SHALE
CLAYSTONE
(Argilite)

* Blatt, H., Middleton, G., Murray, R. (1980) Origin of Sedimentary Rocks., 2e édition, Prentice-Hall. Englewood Cliffs, N.J. 782 p.

La distinction visuelle des variétés de pélites se base sur la structure (fissile ou non fissile) et la granulométrie. Bien que les grains de silt et d'argile ne soient pas distinguables à l'oeil nu, il est possible de voir les grains de silt à la loupe x10. Lorsque la pélite ne contient que de l'argile, la pélite demeure aphanitique même sous une loupe x20 et sa texture est très lisse au toucher et même sous la dent.

Confusion possible : La fissilité des pélites feuilletées (shales) ressemble au clivage des ardoises et à la schistosité des schistes. Cependant, les ardoises et les schistes sont généralement plus durs et la surface d'une cassure fraîche est généralement lustrée et les fossiles sont absents. Les pélites sont des roches tendres, montrant des surfaces mattes et pouvant contenir des fossiles.


photo 1
Shale d'Utica montrant un débit sédimentaire facile. On aperçoit deux fragments de graptolite (traces noirâtres sur la pointe inférieure de l'échantillon)

Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal


photo 2
Shale rouge du groupe de Lorraine.
Provenance :Saint-Jean-Port-Joli, collection de l'École Polytechnique de Montréal


photo 3
Shale gris du groupe de Lorraine.
Provenance : collection personnelle, carrière Hansen, Laprairie QC


photo 4
Les roches du Groupe de Lorraine sont formées d'une alternance de lits de shale noir et de silt brunâtre.
Provenance : collection personnelle, carrière Hansen, Laprairie QC


photo 5
Shale fossilifère montrant un trilobite au centre de l'échantillon.
Provenance : collection personnelle, carrière Hansen, Laprairie QC

photo 6
Claystone (argilite) rouge, stratifié, massif et non fissile.

Provenance : collection de l'École Polytechnique de Montréal